Vous avez décidé de partir en séjour au pair, en stage ou en job en Angleterre… Mais voilà, le 23 juin 2016, lors d’un référendum, le britanniques ont choisi de quitter l’Union Européenne : c’était le Brexit (British Exit) ! Vous vous demandez quelles sont les conséquences pour votre séjour : aurez-vous besoin d’un visa ?

Jusqu’au 31 décembre 2020, pas de panique :  rien ne change  ! Sur place, vous pouvez demandez le “Pre-Settled Status” qui vous permettra de continuer à bénéficier de la libre circulation pendant au moins 5 années. Vous pouvez partir serein(e) en séjour linguistique ou autre : il n’y a pas de visa à demander. Par contre, à partir du 1er janvier 2021, les choses se compliquent: un permis de travail est nécessaire pour travailler, et le Royaume-Uni ne délivre ces permis de travail uniquement aux secteurs d’activité en tension… Il n’est donc plus possible d’obtenir un visa pour partir occuper un poste de serveur ou serveuse dans un pub.

Pour les séjours Au pair, le grand oublié du Brexit, le Gouvernement promet se pencher sur un visa spécifique…. mais sa mise en place tarde et en attendant, les familles qui faisaient appel à des Au pair doivent s’organiser autrement, ou cesser de travailler. Tant que ce visa Au pair n’est pas officiellement mis en place, il n’est plus possible, légalement, de partir Au pair. En attendant, nous vous encourageons à signer massivement la pétition en ligne en espérant que ça fera avancer les choses.

Autre conséquence importante liée au Brexit: à partir du 1er octobre 2021, le passeport devient obligatoire pour entrer au Royaume-Uni.

Les conséquences immédiates du Brexit est la chute de la Livre Sterling : bonne nouvelle pour les accrocs du shopping, votre pouvoir d’achat a augmenté. (1£ = 1,16 €).

Les conséquences actuelles :

  • La fin de la libre circulation des Européens (visa pour certains programme, nécessité d’un passeport),
  • Perte d’une des places financières les plus importante dans le monde,
  • Perte d’un partenaire diplomatique de l’Europe avec les USA,
  • Pour les entreprises françaises implantées en Angleterre, il est difficile à ce jour d’en connaître les répercussions.

Vous avez des infos complémentaires à me donner ou des questions ? Laissez-nous un petit message !

Cet article vous a aidé ? Faites-le savoir en le partageant sur les réseaux sociaux

A très vite!

Voyagement vôtre…

Anne