Home Volontariat Vivons heureux, vivons solidaires !

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Le bénévolat pourrait être un moteur efficace dans notre chemin vers le bonheur.

Une recherche menée par Romualdo Ramos, a démontré que nous pourrions devenir plus heureux en consacrant un peu de notre temps à des activités bénévoles.

L’étude de Ramos, parue dans le Journal of Occupational and Environmental Medicine en février 2015, met en exergue les liens entre le bénévolat et notre santé générale.

746 travailleurs suisses ont été interrogé sur leur vie professionnelle, leur vie personnelle, leurs éventuelles activités bénévoles, leurs sentiments de bien-être ou de stress… Les résultats de la recherche semblent indiquer que les bénévoles sont plus heureux que les autres, et ont un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle.

Pour ceux-là, le bénévolat fonctionnerait comme une « ressources psychologique » : le bien-être qu’il génère éviterait les conflits entre vie personnelle et vie professionnelle, et améliorerait la santé physique et psychologique (moins de stress, de burn out…).

Ce n’est pas la première fois que les bénéfices du bénévolat sont soulignés par des recherches scientifiques. Chacun d’entre nous a ses raisons et ses motivations propres pour rejoindre une organisation bénévoles :

  • Le souhait de s’engager dans quelque chose qui correspond à nos valeurs (contribuer à faire du monde un endroit un peu plus cool)
  • La volonté de comprendre (le monde, la cause…)
  • L’envie de faire la promotion de soi (s’engager dans des activités qui nous valorisent)
  • Le souhait de protection
  • L’envie de faire quelque chose qui soit bénéfique pour notre carrière (parce que l’on acquiert de nouvelles compétences et que l’on tisse de nouveaux réseaux)
  • La sociabilité (nous nous engageons pour répondre à un besoin de lien social).

Lorsque l’activité bénévole correspond à nos motivations, ses bénéfices sont encore plus grands !

De même, le bénévolat permet de développer une meilleure estime de soi : si tout se passe bien au sein de l’organisation, nous sommes fiers de ce que nous faisons, et heureux d’avoir le sentiment d’agir, d’acquérir de nouvelles compétences… Nous satisfaisons également des besoins sociaux : nous avons l’opportunité de rencontrer de nouvelles personnes, de créer de nouvelles relations, qui nous enrichissent.

Nous avons besoin de vivre en accord avec nos valeurs morales, et le bénévolat nous permet de « concrétiser » ces valeurs. Somme toute, le bénévolat permet de choisir une identité qui correspond à nos besoins et à nos valeurs, et ça, c’est vecteur d’épanouissement, d’estime de soi, de bien-être !

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire