Home Infos pratiques Pourquoi faut-il prendre une assurance complémentaire ?

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page

 

Le compte à rebours a commencé : vous allez bientôt partir à l’étranger ! Vous serez seul, loin de la France… à vous la liberté et les grands espaces !

Mais attention ! Être indépendant et vivre son expérience à fond ne veut pas dire être imprudent. Alors que vous partiez en séjour Au Pair, en cours de langues, en stage ou en mission de volontariat, il faut que vous soyez couvert en cas de bobos.

« Pourquoi engager des frais supplémentaires alors que je suis déjà couvert par ma mutuelle et mon assurance française ? » me direz-vous. Je vais répondre à cette question pour le moins pertinente en quelques lignes. Après les avoir lues, vous verrez certainement les choses différemment.

La Carte Européenne d’Assurance Maladie

Vous partez dans un pays de l’Union Européenne et, comme tout voyageur français qui se respecte, vous avez demandé la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). Vous avez anticipé cette histoire de couverture sociale et vous êtes allé sur le site ameli.fr où vous avez lu que la CEAM « vous permettra d’attester de vos droits à l’assurance maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour ». Vous pensez désormais être tranquille et bien couvert.

Mais on ne vous dit pas tout ! Tout d’abord, vous serez remboursé à hauteur du taux français. et uniquement si vous vous êtes fait soigner dans le secteur publique ! Le dépassement sera donc à vos frais. De plus, si vous partez plus de 90 jours, la caisse d’assurance maladie peut refuser de vous rembourser. Conclusion : prenez une assurance complémentaire pour couvrir l’intégralité de vos frais de santé (dès le 1er € dépensé) lors de votre séjour et ce, quelque soit sa durée !

J’ai une bonne mutuelle alors ça devrait aller…

Vous pensez que votre mutuelle française prendra en charge les dépassements liés au pays où vous séjournez. Après tout, vous la payez pour ça ! Oui, mais comme pour la CEAM, votre mutuelle ne vous couvrira que si vous partez dans un pays de l’Union Européenne et moins de 90 jours. Passé ce délai, vous êtes considéré comme expatrié et donc, vous ne dépendez plus de votre mutuelle. Alors si vous avez choisi une contrée lointaine telle que l’Australie ou les Etats-Unis, oubliez votre mutuelle, elle vous oubliera sitôt que vous serez dans l’avion !

La Responsabilité Civile

« Qu’est-ce que c’est que ça ? » On pense à sa propre santé quand on part loin du cocon familial, mais on oublie bien souvent celle des autres…

Laissez-moi vous donner un exemple. Vous jouez au foot dans le jardin et, dans le feu de l’action, suite à un tir digne de David Beckham et autre Lionel Messi, vous touchez la tête de Jason, le benjamin de la famille, et vous cassez ses lunettes (bien heureux à vous ne pas lui avoir cassé le nez) ! Ce genre de dommage est du recours de la Responsabilité Civile. Les assurances habitation françaises ainsi que certaines autres assurances couvrent la Responsabilité Civile… en France. Il faut vérifier auprès de votre assureur si votre contrat vous couvre dans votre pays de destination. Si c’est le cas, sachez qu’il ne vous couvrira que sur une période de 90 jours. Alors si vous partez pour un période plus longue, il vaut mieux assurer vos arrières : une assurance complémentaire interviendra lors de problèmes liés à la responsabilité civile et dans n’importe quel pays que vous soyez !

J’ai une carte bancaire, je suis sauvé !

Vous le savez, vous l’avez lu au dos de votre carte de crédit, vous êtes assuré grâce à elle ! En plus c’est une Visa donc ça marche partout dans le monde ! Oui, ce n’est pas faux… en ce qui concerne les retraits d’argents ou les paiements à l’étranger 😉 . Pour ce qui est du reste, c’est une autre paire de manche : l’assurance de votre carte bancaire ne couvre que les frais liés à un accident grave et à condition d’avoir payé votre séjour avec ladite carte. De plus, la Responsabilité Civile n’est pas souvent comprise…

Pour résumer, souscrire une assurance complémentaire, c’est la certitude d’être intégralement remboursé en cas de maladie ou d’accident, de jouir d’une Responsabilité Civile à l’étranger et même d’être couvert en cas de rapatriement. Et, cerise sur le gâteau, certaines assurances peuvent même vous rembourser en cas de perte, vol ou dommages sur vos bagages, téléphones portables, ordinateur portable ou tablette…

Vous aurez le choix entre plusieurs assurances complémentaires, vous serez peut-être même perdu au milieu de tous ces noms.

Une fois de plus, vous pouvez compter sur moi 😃, Je ne vous dirai que 2 mots : AVI international. Testée et approuvée par un grand nombre de nos clients, AVI est l’assurance de la mobilité des jeunes dans le monde. Où que vous soyez, quoi qu’il vous arrive AVI répondra présent en cas de problème. Pour plus de renseignements, c’est ici qu’il faut cliquer : AVI International 😉

Pour les derniers réfractaires qui argumenteront en me disant « Perso, je suis en pleine forme, je n’ai pas besoin de tout ça », je leur répondrai « gardez en tête que 100% des personnes qui ont eu recours à l’assurance étaient en bonne santé avant d’avoir recours à des soins médicaux ». Alors oui, souscrire à une assurance complémentaire coût un peu d’argent, mais votre santé est un bien précieux…

Vous avez des infos complémentaires à me donner ou des questions ? Laissez-moi un petit message 😀 !

Cet article vous a aidé ? Faites-le savoir en le partageant sur les réseaux sociaux.

Merci pour vos partages !

Voyagement vôtre…

Amandine

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire